Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Classement systématique

Classification Euselachii

Cladoselachiformes

· Cladoselachidae

Coronodontiformes

· Coronodontidae

Ctenacanthiformes

· Bandringidae

· Ctenacanthidae

· Phoebodontidae

Desmiodontiformes

· Debeeridae

· Desmiodontidae

Eugeneodontiformes

· Agassizodontidae

· Caseodontidae

· Edestidae

· Eugeneodontidae

Hybodontiformes

· Acrodontidae

· Hybodontidae

· Lonchidiidae

· Polyacrodontidae

· Protacrodontoidae

· Pseudodalatiidae

· Ptychodontidae

· Steinbachodontidae

Mongolepidiformes

· Mongolididae

· Sinacanthidae

Orodontiformes

· Orodontidae

· Psammodontidae

Petalodontiformes

· Janassidae

· Petalodontidae

· Pristodontidae

Squatinactiformes

· Squatinactidae

Symmoriiformes

· Falcatidae

· Stethacantidae

· Symmoriidae

Xenacanthiformes

· Diplodoselachidae

· Xenacanthidae

Classification Neoselachii

Carcharhiniformes

· Carcharhinidae

· Hemigaleidae

· Scyliorhinidae

· Shyrnidae

· Triakidae

Heterodontiformes

· Heterodontidae

Lamniformes

· Alopiidae

· Anacoracidae

· Cetorhinidae

· Cretoxyrhinidae

· Lamnidae

· Megachasmidae

· Mitsukurinidae

· Odontaspididae

· Otodontidae

· Pseudocarchariidae

· Serratolamnidae

Orectolobiformes

· Brachaeluridae

· Ginglymostomatidae

· Hemiscylliidae

· Orectolobidae

· Parascyliidae

· Rhincodontidae

Hexanchiformes

· Chlamydoselachidae

· Heptranchidae

· Hexanchidae

· Mcmurdodontidae

Pristiophoriformes

· Pristiophoridae

Squaliformes

· Echinorhinidae

· Squalidae

Synechodontiformes

· Orthocodidae

· Palaeospinacidae

· Protospinacidae

Squantiniformes

· Squatinidae

Classification Batomorphii

Rajiformes

· Archaebatidae

· Cyclobatidae

· Gymnuridae

· Hypsobatidae

· Parapaleobatidae

· Platyrhinidaemorphii

· Potamotrygonidae

· Pristidae

· Rajidae

· Rhinobatidae

· Rhyncobatidae

· Sclerorhynchidae

· Urolophidae

Myliobatiformes

· Dasyastidae

· Mobulidae

· Myliobatidae

· Rhinopteridae

· Rhombodontidae

Torpediniformes

· Narcinidae

· Torpedinidae

20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 09:00


Vertèbre de Nothosaure

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 09:00


Acrodus sp.

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 09:00


Calcite rose

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 09:00




Dent de Saurichthys sp.

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 09:00


Dent de Birgeria sp.

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 09:00

Bec de Nautile

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 14:30


Ecailles de Birgeria sp.

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 23:56

Muschelkalk (terme allemand signifiant "coquille calcaire") est le terme en géologie pour désigner le Trias moyen de type germanique ; il est marqué par la transgression de la « mer du Muschelkalk », mer intérieure en communication avec la mer alpine. Le Muschelkalk constitue, au sein de la trilogie du Trias germanique, le seul épisode réellement marin. Il est calé entre les faciès gréseux et fluviatiles de la base du Trias (le Buntsandstein) et les dépôts marno-salifères évaporitiques du sommet du Trias (le Keuper). Le Muschelkalk supérieur représente l'épisode marin le plus franc du Muschelkalk. Deux grandes unités lithostratigraphiques forment ce Muschelkalk supérieur : le Calcaire à entroques à la base, constitué par des bancs de calcaires massifs, épais et pratiquement sans mames, et le Calcaire à Cératites au sommet formé d'une alternance marno-calcaire assez monotone riche en Cératites. Le Calcaire à entroques est un dépôt d'eau peu profonde sur une barrière récifale à Encrines alors que le Calcaire à Cératites marque le passage à des environnements de bassin à la fois plus distaux et plus profonds (entre 20 et 80 mètres). Les dépôts du Calcaire à Cératites sont dominés par une dynamique de tempête qui est à l'origine de la grande majorité des bancs calcaires. Chaque banc de calcaire (calcarénites) représente le dépôt d'une ou de plusieurs tempêtes, et les marnes le bruit de fond de la sédimentation entre les périodes de tempêtes. Verticalement, l'épaisseur des bancs de calcaire se modifie graduellement (augmentation ou diminution de la taille des bancs calcaires) pour former des séquences d'échelle métrique à plurimétrique. A l'intérieur du grand mouvement transgressif général du Muschelkalk, elles sont le résultat de plusieurs mouvements transgressifs et régressifs à plus petite échelle attribuables à des pulsations du niveau marin. Plusieurs ordres de séquences sont emboîtés les uns dans les autres, traduisant des fréquences de variation du niveau de la mer comprises entre 20 000 ans et le million d'années.

 


 

Le Muschelkalk peut être divisé en 3 groupes :

Le Muschelkalk Inférieur : Début de la transgression marine dans le bassin germanique

comprend, de bas en haut, le « Wellenkalk », alternance de calcaires et de marnes, en bancs peu épais, présentant souvent une surface ondulée, d'où son nom "wellen", puis des niveaux de Schaumkalk (calcaire poreuse cellulaire), et Oolite et le niveau à  Orbicularis (avec Myophoria orbicularis). Dans les districts de la Sarre, en Alsace et le nord Eifel, ces lits de sable prennent un aspect nommé Muschelsandstein.

Le Muschelkalk Moyen : Période de transgressions et de régressions répétées présentant des périodes de dessèchements intermédiaires du bassin germanique lié à la coupure des connexions avec la Téthys

ou Anbydnite composée principalement de dolomie avec des lits d'anhydrite de gypse et de sel. C'est à partir de cette division que de nombreuses sources minérales de la Thuringe et du sud de l'Allemagne obtiennent leur contenu salin. Le nature cellulaire de la majeure partie de la dolomie a donné lieu à l'expression Zellendolomit.

Le Muschelkalk Supérieur : Période de transgression complète du bassin germanique

composé de lits ordinaire lié à l'exfoliation calcaire alternant avec des lits de marnes. La partie inférieure ou Trochitenkalk est souvent composé entièrement de parties fragmentaires tiges de Encrinus liliiforrnis. plus haut viennent les lits avec Ceratites cornpressus, Ceratites nodosus, et Ceratites semipartitus en ordre ascendant. En Souabe et en Franconie, les lits des niveaux supérieurs de dolomie présentent des faunes à Tringonodus Sandergensis et des crustacés du genre Bairdia.


 

 

Source : http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=1258266 DURINGER P.

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 23:05
Sortie Muschelkalk Lorrain du 02/12/07

Le rendez vous est donné en ce dimanche 02 décembre à 08h00 pour une sortie terrain dans le Muschelkalk lorrain ...

La météo est relativement mitigée, un vent assez fort s'étant levé depuis le samedi, et des menaces d'averses en perspective pour cette journée de dimanche auraient bien voulu nous décourager de sortir ce jour là ... mais la tentation était bien plus forte de braver les éléments à la recherche de précieux fossiles, dans une ambiance chaleureuse et amicale de notre petite équipe ....

de gauche à droite : Marc, Ange, Gilles et Yves ... et moi même (prenant la photo bien sûr ...)

Front de taille présentant des blocs contenant entre autre Hybodus plicatilis, écailles de poissons, dents de poissons, etc ...

Front de taille présentant les différentes couches supérieures de la carrière ...

Perspective du front de taille, avec en premier plan, un plateau composé de "ripple mark"

"ripple mark" : signifiant "marque en ride", un ripple mark est une ride allongée formant un relief, haut de 1 à 5 cm environ, à la surface d'une couche finement détritique, et qui est associée à d'autres rides qui lui sont approximativement parallèles. Elle peut avoir comme cause l'agitation de la houle sur les plages, ou l'action des courants marins sur le fond. La présence de ripple mark sur ces sédiments anciens n'est pas un argument décisif en faveur d'une faible profondeur de dépôt, mais restera pendant nos sorties terrain un superbe témoignage visuel de notre paléoenvironnement.

 

Quelques découvertes de cette sortie du 02/12/07 :

- Hybodus plicatilis, Hybodus sp

- Acrodus sp.

- Ecailles de poissons

- Dents de poissons (espèce Birgeria sp)

- Vertèbre de Nothosauridae

- Côte et autres ossements fossiles

- Ceratites

- ...

Prochainement : nouvel article présentant en photos les découvertes de cette sortie terrain du 02/12/07 ...

 

Bon surf ...

Helicoprion67

Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans MUSCHELKALK LORRAIN
commenter cet article
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 17:30

FICHE ESPECE FOSSILE :

Allognathosuchus sp.

Classe :

Reptile

N° Référence :

9

Ordre :

Crocodylia

Boîte :

I

Famille :

Alligatoridae

   

Genre :

Allognathosuchus

Espèce actuelle :

*

Espèce :

Allognathosuchus sp. (Mook 1921)

Série :

Eocène

   

Etage :

Lutétien

@ 44

Millions d’années

Localisation :

Bouxwiller (67)

Commentaires :

 *

Silhouette de l’espèce :

 

source : http://images.google.com/imgres?imgurl=http://www.wort-und-wissen.de/sij/sij72/img/sij72-6d.gif&imgrefurl=http://www.wort-und-wissen.de/sij/sij72/sij72-6m.html&h=333&w=350&sz=14&hl=fr&start=2&tbnid=q8HPxz22drgsCM:&tbnh=114&tbnw=120&prev=/images%3Fq%3DAllognathosuchus%26svnum%3D10%26hl%3Dfr

 

Photos :

 

Dents + Fragments de l’espèce Allognathosuchus sp.

Autres genres :

  • Acynodon
  • Alligator
  • Balanerodus
  • Caimanoidea
  • Ceratosuchus
  • Diplocynodon
  • Eoalligator
  • Eacaiman
  • Hispanochampsa
  • Melanosuchus
  • Musturzabalsuchus
  • Paleosuchus
  • Procaimanoidea
  • Wannaganosuchus
Repost 0
Published by Helicoprion67 - dans Reptiles
commenter cet article